Chantier 'VPN'. Cliquez sur l'icône pour plus d'informations.
( TERMINÉ )
( COMPLET )

1 - Suivi des couples reproducteurs de rapaces rupestres du massif de Saoû

Ou ?

Forêt départementale de Saoû (26)

Qui ?

Le séjour est organisé par l’association Volontaires Pour la Nature et le service ENS du Département de la Drôme, propriétaire et gestionnaire des lieux. L’encadrement logistique et l’animation de la vie du groupe est réalisé par un membre de l’association Volontaires Pour la Nature, l’encadrement scientifique est assuré par un écogarde du Département.

Quel est le contexte ?

Le service ENS assure la gestion quotidienne de la forêt départementale de Saoû, site remarquable de 2500 ha classé au titre de son patrimoine naturel depuis 1942, et reconnu d’un point de vue international pour sa formation géologique de « synclinal perché » . Les principes de la politique du Département de la Drôme en faveur des espaces naturels portent sur leur préservation, leur gestion et leur ouverture au public. A ce titre, une multitude d’actions de gestion sont entreprises chaque année pour préserver la biodiversité, développer la cohabitation sur le site entre les différents acteurs, et permettre une sensibilisation du public aux modalités de gestion exercées sur le site. Le massif de Saoû est couvert par un grand nombre de voies d’escalade (près de 650 voies au total), réparties sur plusieurs secteurs périphérique du synclinal, allant des sites de pratique sportive (école d’escalade) aux sites d’alpinisme des 3 becs. Le service ENS a donc engagé depuis 2009, un véritable travail de concertation avec les grimpeurs-équipeurs locaux et la Ligue pour la Protection des Oiseaux de la Drôme au sein de la « Commission escalade-alpinisme du massif de Saoû », afin de favoriser la cohabitation entre les pratiques sportives en falaise, et la nidification des oiseaux rupestres sur ces mêmes secteurs. Aussi, chaque année, de nombreuses séances d’observation de terrain sont effectuées de manière collective, afin de confirmer la présence des oiseaux sur leur site de nidification, de repérer leurs aires, et de favoriser la réussite de leur reproduction par des mesures de mise en défens le cas échéant. Suite au succès de l'opération l'année dernière (2016) ce chantier est reconduit en 2017.

Quelles actions ?

L’objectif est donc de réaliser des séances d’observation par équipes, sur des postes prédéfinis reconnus pour leur disposition à accueillir les espèces Faucon pèlerin et Aigle royal sur leurs sites de nidification. A cet effet, un protocole (cf doc. joint) prévoit des séances d’observation de 1h30 environ, en période de reproduction de ces espèces, avec du matériel de précision (jumelles, lunettes d’observation …). A la fin de chaque séance, un travail de mise en commun des données permet de confirmer l’occupation des sites par ces espèces, et leur statut de reproduction.

Et moi ?

Au cours de l’opération, les volontaires ont pour mission de :

- participer aux séances d’observation de Faucon pèlerin et Aigle royal sur les sites prédéfinis par l’écogarde, et selon un protocole qui sera détaillé en commun, repérer les oiseaux et localiser leurs aires de nidification.

- reporter toutes leurs observations sur une photographie de la falaise, et participer à la séance de mise en commun des données

Une réunion de « briefing » sera organisée pour préparer chaque volontaires aux missions confiées, rappeler le protocole d’observation, les heures, lieux et durée des séances, définir la méthodologie de saisie de données …

Dans le courant du séjour, afin de mieux appréhender le contexte global de l’opération et de découvrir au mieux la biodiversité et le paysage remarquables du massif, une randonnée sera organisée sur le sentier des 3 becs, point culminant à 1589m à l’est du massif, permettant de profiter de l’ambiance alpine de la forêt de Saoû.


Pour plus d’infos :

La fiche descriptive de l’ENS : http://www.ladrome.fr/sites/default/files/saou-web.pdf


La plaquette d’appel touristique : http://www.ladrome.fr/sites/default/files/4.4.6.8.1.2_2013_depliant_saou_2013_vdef.pdf

Vous trouverez également des informations sur les protocoles en question, dans les fichiers joints.

Quand ?

Le séjour se déroulera du samedi 11 au dimanche 12 mars 2017 l’arrivée des volontaires est cependant souhaitée à partir du vendredi 10 mars en soirée, afin d’être tout à fait opérationnels dès le samedi matin. L’hébergement des volontaires se fera sur site, dans la maison des gardes située au cœur du massif. Une date de report de l’opération est envisagée aux samedi 18 et dimanche 29 mars, selon les mêmes dispositions, en cas de météo défavorable les 11 et 12 mars.

Quel profil pour le volontaire ?

Le volontaire doit avoir, au-delà de l’intérêt et de la curiosité pour la nature, une certaine expérience en matière de pratique ornithologique (reconnaissance des espèces, utilisation du matériel d’observation …), une prédisposition à la recherche d’indices en falaise (site de nourrissage, reposoirs, aires …), et la volonté de vivre en groupe et de travailler en équipe.

Le chantier est limité à 8 participants.

Combien ça coûte ?

Pour participer à nos chantiers, il est nécessaire d'être adhérent à l'association. Pour cela, rendez-vous sur la page suivante : http://www.volontairesnature.org/index.php?option=com_adh&view=adherent&layout=adherer&Itemid=1170

Nous demandons également une participation de 10 euros pour les frais d'encadrement et de repas. Le volontaire prend en charge son déplacement jusqu'au point de rendez-vous pour le chantier.
L'hébergement se fera en "gîte" sur les 2 nuits. Prévoir sac de couchage et affaires de toilette.

En savoir plus ?

Consultez la présentation détaillée ico_new_window associée à ce chantier.

S'inscrire ?

Téléchargez la fiche d'inscription ico_new_window associée à ce chantier.

Informations complémentaires

Encore plus d'infos ici ico_new_window.